LA CÉLÉBRATION DES ANCÊTRES

 

Depuis la nuit des temps le Peuple Humain a honoré ses Ancêtres. On retrouve encore de part le monde des cultures qui leur dédient un autel tout le long de l’année. Cet autel est destiné à l’ensemble de la famille vivant dans la maison. Il peut se trouver dedans ou même dehors, à la vue de tous, comme en Malaisie.

Plus nombreuses restent les cérémonies collectives du fond de l’Automne qui, curieusement ont toutes lieu durant les trois jours/nuits du 31 octobre, 1er et 2 novembre. De la Fête des Morts au Mexique, à la Fête d’Halloween chez les anglo-saxons, à la Toussaint catholique jusqu’à la Fête païenne de Samain qui ressurgit aujourd’hui avec des rituels contemporains. 

 

Concernant Samain (ou Samhain avec l’orthographe irlandaise), c’est l’une des deux fête celtes les plus importante de l’année avec Beltane le 1er mai. Samain marque le début de l’année celte et se célébrait à l’origine en 3 temps : un jour/nuit dédié à la reliance au sacré, un autre dédié à régler les affaires de toutes sortes, et un temps de festivités, particulièrement joyeuses au vu de notre vision contemporaine de la mort. A Samain la frontière entre les humains et les esprits est la plus fine de l’année.

Chez les catholiques, la Toussaint célèbre d’abord tous les Saints, des vêpres du 31 octobre au soir au 1er novembre, et puis les défunts le 2 novembre.

Et pourtant, de nos traditions passées ne nous reste le plus souvent que le jour férié du 1er novembre, où nous nous contentons le plus souvent d’aller « fleurir nos tombes » une fois par an, en nous reliant à nos disparus les plus récents. Quand nous le faisons. 

 

POURQUOI HONORER NOS ANCÊTRES ?

 

Nos deux lignées paternelle et maternelle convergent à notre origine, notre conception. Elles posent l’intention qui préside à notre vie, que chaque enfant d’une même fratrie interprètera à sa manière.

Non, nous ne naissons pas vierge de tout projet : les espoirs déçus, les déconvenues, les talents, les centres d’intérêt et les espoir de nos aînés se feront la part belle dans nos vies, discrètement, largement et sans nous demander notre avis.

Ça n’est donc pas rien sur notre chemin. Nos ancêtres ont une importance fondamentale dans nos vies, dans tous les sens du terme.

Surtout quand nous sommes en quête de sens et que ça patine un peu…

Nous pouvons donc décider de retisser ce lien perdu avec nos Ancêtres, ce lien qui nous apportera les messages des deux lignées qui ont choisi de se rencontrer pour nous donner naissance.

Pour vous aider à retisser ce lien souvent perdu, je vous propose une pratique simple et puissance, celle de l’Autel en hommage à ses ancêtres.

 

UN AUTEL EN HOMMAGE À SES ANCÊTRES

 

Pour retisser les liens avec vos Ancêtres, s’ouvrir à leur sagesse et à leur amour, je vous invite à leur dédier une espace chez vous qui deviendra votre autel.

Choisissez un espace où vous pourrez disposer par exemple :

  • les photos de vos ancêtres,
  • une ou plusieurs bougies,
  • des éléments de la Nature de l’Automne en offrande ex : châtaignes, feuillages dans un vase, potimarrons, etc.)
  • la statuette offerte par votre grand-mère,
  • le couteau de votre grand-père, 
  • d’anciennes lettres,
  • …et tout objet qui souhaitera se joindre à cet hommage.

La période du 15 octobre au 15 novembre est la plus propice, avec son apogée lors des 2 nuits de Samain, mais vous pouvez commencer cet autel à toute autre période de l’année, et le garder en permanence si vous le souhaitez.

Si vous n’avez pas d’objet pour désigner quelqu’un d’important dans votre lignée, aller en chercher un dans la nature qui représentera cette personne, ce couple, cette branche de la famille.

Laissez cet autel vivre chaque jour,
reliez-le à votre coeur,
laissez venir un nouvel objet,

déplacez ce qu’il faut pour que l’ensemble reflète votre évolution intérieure,
déposez-y de nouvelles offrandes pour renforcer ces liens, priez devant votre autel si l’envie vous en vient.

De tout coeur avec vous pour cette cette pratique ancestrale qui vous apportera des prises de conscience et beaucoup de Paix.

POUR ALLER PLUS LOIN

Pour aller plus loin avec Danse la Vie sur ce sujet majeur, j’ai conçu le stage Sacrés Ancêtres !, à destination des Voyageurs (ceux qui pratiquent le voyage chamanique). Il s’agit de retisser les liens avec eux, et de recevoir les cadeaux qu’ils ne nous ont pas encre transmis.

Les stagiaires en repartent émerveillés, en ayant parcouru un chemin auparavant inimaginable. Après ce WE leur vie évolue considérablement et sans effort : ils ont retrouvé leurs racines 🙂

 » Si tu ne sais pas où tu vas regarde d’où tu viens.  « 
Proverbe africain